Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/11/2013

COLLECTIF MARSEILLE SOLIDARITE CONTRE L'EXTREME DROITE samedi 23 novembre: 16H

COLLECTIF MARSEILLE SOLIDARITE CONTRE L'EXTREME DROITESuite à la manifestation du 14 septembre 2013, face aux universités d'été du FN à Marseille, le collectif MSED a réunit entre 5000 et 10000 personnes « contre le fascisme, pour le progrès social et l'égalité des droits ».

Unitaire et populaire, cette mobilisation nous a permis de renouer avec un combat antifasciste et progressiste devenu une urgence. En mars 2014, les élections municipales seront un temps important pour le FN et leurs idées. Au delà, c'est au quotidien que le fascisme doit être combattu.

Nous voulons nous appuyer sur cette forte mobilisation, que l'on avait plus vu depuis longtemps dans notre ville, pour réaffirmer ensemble nos valeurs progressistes, antifascistes, de solidarité et d'égalité. Afin que dans ce combat, organisations et marseillais-e-s puissent se réunir, le collectif MSED appelle à une assemblée militante ouverte à tou-te-s le Samedi 23 Novembre, à 16h à l’Équitable Café.

Nous appelons tou-te-s les Marseillais-e-s à venir y débattre d'une campagne anti-FN et antifasciste sur le long terme et à la constitution de comités locaux ou sectoriels dans tout le département. NO PASARAN.

Présentation collectif MSED

Le collectif Marseille solidaire contre l'extrême droite (MSED) s'est constitué au printemps 2013 et réunit une quarantaine d'organisations syndicales, politiques, associatives et culturelles ainsi que de nombreux Marseillais-e-s.
Autour de l'appel « contre le fascisme, pour le progrès social et l'égalité des droits » nous, progressistes et antifascistes, voulons participer à construire une large mobilisation unitaire et populaire contre la montée des organisations fascistes et leurs idées. Du meurtre de Clément Méric à celui du rappeur grec Pavlos Fyssas, en passant par la montée du FN, la mobilisation des « manifs pour tous » et les politiques racistes et antisociales, notre combat pour la solidarité n'est plus seulement une nécessité mais une urgence vitale. A Marseille comme ailleurs, S. Ravier, M. Le Pen et leurs amis postulent à devenir un parti comme les autres, « fréquentable ». Nous réaffirmons que le FN et les groupuscules fascistes sont un véritable poison pour nos acquis sociaux et démocratiques et qu'ils doivent être combattus partout. Nous appelons tou-te-s les Marseillais-e-s à nous rejoindre pour faire reculer et anéantir ces idées brunes, héritières des plus sombres heures de l'histoire.

Les commentaires sont fermés.